PSX_20210904_104355.jpg

Réconfort automnal

La surabondance des tomates se poursuit dans mon jardin! Je ne sais plus qu’en faire. J’ai donc pensé vous présenter une recette très réconfortante dont la tomate est l’ingrédient principal. J’ai nommé la soupe aux tomates! Avec l’automne qui frappe à nos portes et le temps qui rafraîchira peu à peu, c’est une recette qui sera la bienvenue dans vos cuisines j’en suis certain.

J’adore la soupe aux tomates que ce soit chaud sous forme de bisque et de crème ou froide sous forme de gazpacho. Ce n’était pas un plat que nous mangions à la maison. Jusqu’à ce que je sois adulte et que j’en mange pour la première fois à la cafétéria de mon boulot, je ne connaissais que la forme en conserve de cette soupe. Maman n’utilisait cette célèbre conserve rouge que pour faire un seul plat dont je vous parlerai un autre tantôt.

La meilleure soupe aux tomates que j’ai mangée à date, c’est la fille d’une amie qui la fait. Jusqu’à récemment, elle possédait un petit restaurant de salades, bols Bouddha, soupes et sandwichs dans le Vieux-Hull répondant au doux nom de « Choux-Choux ». J’y allais régulièrement, particulièrement les journées où la soupe du jour était celle aux tomates, basilic et brie, celle aux petits pois et brie et, bien sûr, sa crème de champignons. Malheureusement, elle s’est réorienté dans la pâtisserie alors elle prépare de la soupe vraiment moins souvent qu’avant. Quand elle en a fait l’annonce, j’ai été amèrement déçu, car elle fait vraiment les meilleures soupes du monde. Onctueuses à souhait, riches, aromatiques et vraiment goûteuses.

Évidemment, je ne possède pas sa recette de soupe aux tomates, et je m’exposerais peut-être, sinon à des poursuites, au moins à des remontrances, si je la publiais. Voici quand même une recette inspirée par sa soupe que j’ai adaptée de celle d’un blogue trouvée au hasard, Veggie and the Beast. C’est une délicieuse façon de surmonter l’avalanche de tomates de jardin actuelle et de passer une dernière récolte de basilic!

PSX_20210904_104520.jpg

La recette

Potage de tomates au basilic et au brie

Pour 8 à 10 - Préparation : 30 min. - Cuisson : 1 h

Ingrédients

  • 1,8 kg (4 lbs) de tomates fraîches, lavées et coupées en cubes ;
  • 3 c. à soupe de beurre ;
  • 1 oignon émincé 
  • 4 gousses d’ail, émincée ;
  • 3 c. à soupe de farine ;
  • 3 t. de lait entier ;
  • 2 t. de bouillon de légumes ;
  • 1 bouquet de thym frais ;
  • 2 feuilles de laurier ;
  • 1 gros bouquet de basilic frais ;
  • ½ c. à thé de piment de Cayenne ;
  • 2 c. à soupe de sucre ;
  • 1½ c. à thé de sel ;
  • Poivre frais du moulin, au goût ;
  • 1 meule de fromage brie, coupée en cubes, sans la croûte.

Préparation

  1. Lavez et coupez les tomates. Émincez l’oignon et l’ail.
  2. Faites chauffer une grande marmite à feu moyen. Ajoutez-y le beurre. Lorsqu’il chante, faites-y revenir l’oignon et l’ail avec une pincée de sel jusqu’à ce que l’oignon soit transparent. Singez avec la farine. Faites cuire la farine 1-2 min. Ajoutez les tomates en cubes, mélangez pour éviter les mottons de farine. Lorsqu’elles jetteront leur eau et commenceront à mijoter dans leur propre jus, versez le bouillon et le lait en mélangeant pour éviter les mottons de farine. Ajoutez le thym, les feuilles de laurier, les feuilles de basilic, le piment de Cayenne, le sucre, le sel et le poivre. Portez à ébullition et faites mijoter environ 1h à découvert en brassant souvent.
  3. Au bout de ce temps, retirez les feuilles de laurier. Pulvérisez la soupe soit à la girafe (pied-mélangeur) soit au mélangeur (vous devrez procéder en plusieurs fois). Remettez la soupe à chauffer à feu moyen et ajoutez les cubes de brie. Brassez doucement, sans arrêt jusqu’à ce que le fromage soit entièrement fondu.
  4. Servez brûlant, avec du bon pain frais et du beurre ou avec des croûtons.

Notes

Bien sûr, vous pouvez varier les aromates de cette soupe. Si vous n’aimez pas le basilic vous n’avez pas à en mettre. Si vous préférez l’origan ou la marjolaine, parce que c’est ce que vous avez fait pousser dans votre jardin, allez-y! De même si vous n’aimez pas le brie, vous n’avez pas à en mettre. Une vieille croûte de parmesan que vous mettez en même temps que les épices et que vous retirez à la fin avec le laurier, fait l’affaire. Je vous conseillerais cependant d’ajouter ½ t. de crème 35% si vous omettez complètement le fromage. Enfin, cette soupe se congèle à merveille en portions individuelles et se glissent bien dans les lunchs de vos ados, qui pourront la réchauffer au micro-ondes à l’école. Dans ce cas-ci, sortez les portions du congélateur la veille et mettez-les au frigo pour la nuit.

PSX_20210904_104312.jpg

Bon appétit!